Hommage de Roger Gaillard à Carl Brouard, 4 novembre 1965

Télécharger Omaj a Carl Brouard, pa Roger Gaillard, 4 novanm 1965

DESCRIPTION

Roger Gaillard, historien et écrivain, retrace la carrière du poète Carl Brouard à l’occasion de sa mort en 1965. Gaillard identifie quatre étapes dans la carrière de Brouard. Il commence par la première, l’étape « intimiste », puis aborde l’étape « indigéniste » qui a commencé en 1927 lorsque Brouard, Emile Roumer et Jacques Roumain ont créé la Revue Indigéniste. A cette époque, Brouard écrivait beaucoup sur les femmes (les femmes ouvrières, les femmes à peau noire, les femmes venant de milieux populaires). La troisième étape dans la carrière de Carl Brouard est celle des Griots. C’est à ce moment que Brouard écrit beaucoup sur l’Afrique (pas une Afrique idéale et imaginaire, mais une Afrique ravagée par le colonialisme). Ensuite, Gaillard parle de la quatrième étape dans la carrière de Brouard, qui s’étend de 1940 à sa mort, plus de 20 ans plus tard. Gaillard ne sait pas encore comment appeler cette période, donc il lui attribue le terme de « sénilité précoce ». A cette époque, Brouard n’a pas beaucoup écrit et a même renié ses précédents travaux. Gaillard conclut son hommage par son admiration et son grand regret pour « le secret d’une vie, le sens d’une vie, l’échec d’une vie ».

“Pour parler le langage de Carl, c’est un coup de rhum qui brûle la gorge, chauffe la tête, et finalement, c’est un coup de rhum qui fait du bien.”

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *